Chaos à Washington : Joe Biden exige "la fin du siège" du Capitole

·2 min de lecture

Le futur président des Etats-Unis Joe Biden s'est exprimé après les incidents du Capitole où des manifestants pro-Trump sont entrés dans le bâtiment alors que devait avoir lieu la certification des résultats de la présidentielle.

Il devait prononcer un discours sur l'économie mais le président-élu Joe Biden a bien sûr pris la parole pour dénoncer «l'insurrection» en cours au Capitole, à Washington où des partisans de Donald Trump, chauffés à blanc par un discours belliqueux de ce dernier, ont semé le chaos pendant une séance consacrée à la certification des résultats de la présidentielle. «Notre démocratie vit une agression sans précédent», a-t-il jugé. «Imaginez ce que nos enfants voient à la télévision. Ce que le monde pense. (...) L'Amérique vaut tellement mieux que ce qu'on voit aujourd'hui», a expliqué le démocrate.

Voir aussi :Le chaos à Washington: des manifestants pro-Trump entrent dans le Capitole

Mettant Donald Trump devant ses responsabilités, il a ajouté : «Les mots d'un président comptent. Qu'il soit bon ou non, un président peut inspirer ou dans le pire, il peut provoquer. J'en appelle au président Trump qu'il prenne la parole à la télévision et qu'il respecte son serment.» «La certification du collège électoral est sensée être un processus sacré. (...) Aujourd'hui est un rappel douloureux : la démocratie est fragile. Elle nécessite des gens de bonne volonté, des leaders qui ont le courage de se lever, pas la recherche du pouvoir.», a-t-il ensuite expliqué, le ton grave, dans la lignée de ses discours post-élections appelant au rassemblement. «Je reste optimiste. Il n'y a rien qu'on ne puisse réussir quand nous sommes ensemble. Nous sommes les Etats-Unis d'Amérique. Président Trump, passez à l'action.» Ce dernier a pris ensuite la parole dans un message vidéo, appelant ses partisans à rentrer chez eux, tout en affirmant avoir gagné l'élection malgré les multiples recours perdus devant la justice.


Lire la suite sur Paris Match