Chants étudiants "sexistes" en Belgique : on n’a pas fini de rire !

·1 min de lecture

En Belgique, l’université catholique de Louvain estime qu’il est temps de rafraîchir le répertoire des chants étudiants, accusés de banaliser le sexisme. Il faudrait donc, avant de rire, prendre conscience des mécanismes de domination que perpétue ce à quoi on s’apprêtait à rire. Nadia Geerts a une confession à nous faire : l'humour sexiste la fait rire !

On parle pas mal de cul, en Belgique, en ce moment. " À poil ! " par-ci, " Président, montre-nous tes c… ! " par-là, et autres " pines guerrières se promettant de faire jouir bon nombre de vagins " (extrait du " Chant de Philo et Lettre " des étudiants de l’Université Libre de Bruxelles). Mais n’en concluez pas hâtivement au caractère délicieusement bon enfant, toujours prompt à s’amuser d’un rien, du peuple belge : car si on parle de cul, c’est pour l’interdire, ou en tout cas le circonscrire aux bornes du convenable, ce qui pourrait bien revenir au même.Ainsi, l’université catholique de Louvain estime-t-elle qu’il est temps de rafraîchir le répertoire des chants de guindaille, ce belgicisme désignant les activités festives estudiantines, dont certains banaliseraient les inégalités – notamment le sexisme - au sein de la société. Fichtre ! J’ignorais que le rôle des chansons estudiantines était de sensibiliser ceux qui les braillent, chope de bière à la main, aux injustices sociales. Mais surtout, cette volonté de lisser des textes à vocation humoristique s’inscrit dans une tendance plus générale qui récuse le rire...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Avec son nouvel album, Beethova Obas chante l'île d'Haïti et sa résistance face aux épreuves

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

Francis Lalanne, le chanteur de variété devenu putschiste