La chanteuse malienne Rokia Traoré arrêtée en Italie après une condamnation en Belgique

La chanteuse malienne Rokia Traoré a été arrêtée vendredi à l'aéroport Fiumincino de Rome, en Italie, a annoncé dimanche la justice belge. Le 18 octobre, elle avait été condamnée par défaut à deux ans de prison pour ne pas avoir rendu sa fille au père belge de l'enfant, qui en a officiellement la garde.

La chanteuse malienne Rokia Traoré a été arrêtée vendredi en Italie après une condamnation en Belgique dans une affaire de non-représentation d'enfant, a annoncé dimanche 23 juin le parquet de Bruxelles.

Rokia Traoré avait déjà été arrêtée en mars 2020 à Paris en vertu d'un mandat d'arrêt européen car un tribunal belge lui avait ordonné de rendre sa fille, aujourd'hui âgée de neuf ans, au père belge de l'enfant, Jan Goossens.

La chanteuse et guitariste avait ensuite été condamnée par défaut en octobre à deux ans de prison dans cette affaire.

Arrestation à l'aéroport

Des médias italiens ont indiqué que la musicienne avait été arrêtée vendredi à l'aéroport Fiumincino de Rome, où elle venait d'atterrir pour donner un concert dans le pays.

Un porte-parole de l'aéroport a déclaré à l'AFP que la police des frontières avait confirmé l'arrestation de Rokia Traoré. Les autorités italiennes n'ont pas commenté l'information pour le moment.

Selon l'avocat belge Sven Mary, qui représente le père de l'enfant, son client n'a pas eu le moindre contact avec sa fille, qui vit au Mali, depuis plus de cinq ans.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
La chanteuse Rokia Traore prend la fuite au Mali en dépit d'une interdiction de quitter la France