La chanteuse malienne Khaira Arby, "le rossignol de Tombouctou", est morte

Culturebox (avec AFP)
La chanteuse malienne Khaira Arby, surnommée "le rossignol de Tombouctou" et qui a écrit plusieurs chansons en faveur du retour de la paix dans le nord du Mali, est décédée dimanche à Bamako. Selon sa famille et les autorités, Khaira Arby devait être inhumée lundi 20 août dans la capitale.

"Ma tante est décédée dimanche dans un hôpital de Bamako. (Elle) sera inhumée lundi au cours d'une cérémonie officielle", a déclaré à l'AFP Amadou Diallo, un enseignant et parent de Khaira Arby, à Tombouctou (nord-ouest du Mali).

Khaira Arby, née en 1959 et originaire de Tombouctou, est considérée comme l'une "des plus belles" voix du nord du Mali. Elle avait débuté sa carrière musicale à 11 ans, selon des membres de sa famille.
"Certains l'appelaient le ‘rossignol de Tombouctou', mais en vérité, entre blues berbère du Sahara et groove mandingue, elle est toujours restée ouverte à la diversité, poreuse aux souffles féconds du métissage, et assumant sa fonction sociale de tisserand de liens" entre les communautés maliennes, a dit la ministre.

"Elle avait une voix de rossignol et avait plusieurs albums à son compteur en arabe, en bambara, en tamasheq et en sonraï. Elle était comme un trait d'union entre le nord et le sud du Mali", a précisé Ismael Diallo, enseignant-chercheur à l'Université nationale de Bamako.

Khaira Arby était également appelée "la diva de Toumbouctou".



Retrouvez cet article sur Culturebox.fr

Rock en Seine : les temps forts de vendredi en images
Parcels, entretien sur un air de vacances à Rock en Seine
Le post-punk des Normands de "MNNQNS" électrise Rock en Seine
Le phénomène Eddy de Pretto illumine le festival Crossover de Nice
Carpenter Brut à Rock en Seine : aussi trash que jubilatoire