La chanteuse française Françoise Hardy, icône internationale de la pop, est morte à 80 ans

Françoise Hardy, figure de la chanson française à l'aura internationale, est décédée à 80 ans, a annoncé son fils Thomas Dutronc mardi soir sur ses réseaux sociaux. L'artiste iconique des années 1960 se battait contre un cancer de la gorge depuis dix ans.

« On est bien peu de choses, et mon amie la rose me l’a dit ce matin », avait-elle chanté : avec sa voix mélancolique, et son visage resté élégant et racé les années passant, Françoise Hardy aura vécu bien plus longtemps qu'une rose. La figure de la chanson française à l'aura internationale est décédée à 80 ans, a annoncé son fils Thomas Dutronc : « Maman est partie », a-t-il mis en ligne, avec une photo de lui enfant, auprès de sa mère.

Dans le classement des 200 meilleurs chanteurs de tous les temps du magazine américain Rolling Stone en 2023, elle était l'unique représentante de la France. Jeune femme à la beauté envoutante, c'était pourtant une adolescente complexée qui ne trouvait de salut que dans la musique. Le succès, elle le connaît à 18 ans en 1962 et devient très vite une icône des yéyés.

Comme auprès de l'AFP en 2021 : « Laisser quelqu'un d'incurable avoir des souffrances insupportables jusqu'à ce que mort s'ensuive est inhumain ».

À 18 ans, elle écrit et compose son hit instantané, fait rare en 1962

Dans cette période insouciante, sa mélancolie tranche : « Oui, mais moi, je vais seule par les rues, l'âme en peine. Oui, mais moi, je vais seule, car personne ne m'aime ».

« Message personnel », une vie conjugale douce-amère d’un couple iconique


Lire la suite sur RFI