La chanteuse et comédienne Dani, star des années 1970, est morte à l'âge de 77 ans

© Guillaume Souvant/AFP

C’est une voix de la nuit parisienne qui s’est éteinte lundi dans la soirée. La chanteuse et comédienne Dani est en effet morte à 77 ans « des suites d’un malaise », a indiqué à l’AFP son producteur et manager Lambert Boudier. Mannequin puis chanteuse, celle qui s'appelait Danièle Graule à l’état civil venait de terminer la tournée de son dernier album, intitulé Horizons Dorés. Elle s’était déjà lancée dans la préparation d’un nouvel opus prévu pour les prochains mois.

Son entourage professionnel a souhaité lui rendre un hommage poignant collectif sur les réseaux sociaux : « Rien n'était plus important pour elle que créer, chanter, être entourée de ceux qu'elle aime. Si Dani a inspiré tant d'artistes – photographes, cinéastes, paroliers, compositeurs, metteurs en scène – c'est qu'elle était un souffle de vie puissant, une nature entière, débordante d’amour et d'énergie. »

Une carrière en dents de scie

Celle qui avait suivi des études aux Beaux-Arts de Paris était dans sa jeunesse une grande habituée des soirées à la mode où elle côtoie les grands noms du milieu. En 1966, elle se lance dans la musique avec la sortie de son premier disque, mais son succès originel a lieu deux ans plus tard avec son titre Papa vient d’épouser la bonne. Elle prend de l’ampleur dans le Paris nocturne en étant aux commandes dans les années 1970, de L'Aventure, ce night-club branché, version française du mythique Studio 54 de New York.

Lire aussi - Qui sont les Rolling Stones ?

Après un bref passage...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles