Le chanteur sino-canadien Kris Wu condamné à 13 ans de prison pour viol

Jordan Strauss/Invision/AP - Jordan Strauss

La superstar Kris Wu a été condamnée à 13 ans de prison en Chine. Le chanteur sino-canadien est accusé d’avoir violé une étudiante chinoise alors qu’elle était âgée de 17 ans. Il devrait être expulsé à l’issue de la sa peine.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Une peine exemplaire pour une affaire qui a suscité un immense scandale en Chine. À 32 ans, Wu Yifan, alias Kris Wu, a été condamné à « onze ans et six mois d’emprisonnement pour viol », par le tribunal de Chaoyang à Pékin, ainsi qu’à un an et dix mois de détention pour « crime en réunion en vue de commettre l’adultère ». À cela, le bureau des impôts a ajouté, quelques heures après le jugement, une amende de 600 millions de yuans –plus de 80 millions d’euros- pour évasion fiscale.

Prison et expulsion

Reconnu par la justice coupable de trois viols entre novembre et décembre 2020, dont un sur mineure, le chanteur sino-canadien a toujours nié les faits : « J’ai rencontré Mademoiselle Du seulement une fois, lors d’une soirée entre amis, expliquait ce dernier après son interpellation. Il n’y a pas eu de viol par ruse et personne n’a fait prendre de drogue ou d’alcool à quiconque pour la violer. »

Les autorités, qui habituellement évitent de donner trop de retentissement à ces procès, voir censurent ce genre d’affaires, ont applaudi à son interpellation. « Vous devez respecter la loi chinoise sur le sol chinois », a indiqué la commission des Affaires juridiques du PCC, Le Quotidien du Peuple affirmant que plus on est populaire, plus on doit montrer l’exemple.


Lire la suite sur RFI