Le chanteur de No One is Innocent accusé d'agression sexuelle: le groupe reporte ses concerts

·2 min de lecture
No One is Innocent au Hellfest 2021 - Capture d'écran YouTube - ARTE Concert
No One is Innocent au Hellfest 2021 - Capture d'écran YouTube - ARTE Concert

Kemar, chanteur du groupe de rock français No One is Innocent, a annoncé vendredi le report de toutes les dates de la formation en raison de l'accusation d'agression sexuelle qui le vise. L'artiste, qui clame son innocence, suspend ainsi le "Ennemis Tour", qui a démarré en février dernier et qui devait traverser la France en passant par la Belgique et la Suisse jusqu'en novembre prochain.

"Suite à un témoignage pour agression sexuelle dont je fais personnellement l’objet, j’ai décidé d’un commun accord avec les membres de No one is Innocent de reporter l’ensemble des dates du groupe le temps que je puisse prouver sereinement mon innocence devant la justice", a-t-il écrit.

Jeudi dernier, à la veille de l'annonce du report des dates de No One Is Innocent, leur concert prévu samedi à La-Seyne-sur-Mer (Var) avait déjà été annulé sur décision de la maire Nathalie Bicais: "Tout en respectant le principe de présomption d’innocence, la tenue de ce concert remettrait en cause les actions en matière de lutte contre les violences faites aux femmes que nous menons depuis 22 mois", déclarait-telle dans Var Matin.

Une plainte déposée

Les faits reprochés ont été révélés fin mars par Mediapart. Selon l'accusatrice, Marc Gulbenkian (le vrai nom de Kemar) l'aurait agressée sexuellement le 5 août 2017 lors du festival Les Rocktambules dans le Gard. Amie du chanteur et de son épouse, cette experte en médecine chinoise raconte avoir dispensé une séance d'acupuncture à l'artiste à sa demande, dans sa chambre d'hôtel. Il se serait ensuite présenté devant la porte de sa chambre à elle et l'aurait déshabillée entre l'entrée et la salle de bain, où il l'aurait poussée avant de l'agresser sexuellement.

Toujours d'après le média en ligne, l'accusatrice a déposé une main courante à Montreuil en 2018 puis une plainte à La Ciotat contre le chanteur en 2019. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Marseille.

"Un moment d'égarement"

Après la parution de Mediapart en mars, le chanteur a publié un message vocal de son accusatrice daté du lendemain des faits reprochés, sur le compte Instagram de No One is Innocent. On l'entendait remercier les membres du groupe de leur invitation au festival. Par ailleurs, Mediapart rapporte s'être procuré l'enregistrement d'une conversation entre Kemar et une autre personne. Il y évoque "un moment d'égarement" et déclare avoir "déconné sur ce coup-là".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles