Le chanteur de Jamiroquaï parmi les pro-Trump au Capitole ? Sa réaction caustique

·1 min de lecture

Des images qui ont fait le tour du monde ce jeudi 7 janvier. La veille, des dizaines de partisans de Donald Trump, à l'avenir incertain, ont envahi le Capitole où siègeaient les représentants et sénateurs américains. Ils ont alors interrompu la session qui devait officialiser la victoire de Joe Biden à la présidentielle aux Etats-Unis. C'est la première fois que le Capitole est envahi depuis que le bâtiment avait été incendié par les troupes britanniques en 1814. Les évenements du 6 janvier, condamnés par Ivanka Trump, ont entrainé le décès de quatre personnes, selon le chef de la police locale, dont une femme, partisane du président américain, abattue dans l'enceinte du Congrès par la police.

L'un des militants pro-Trump, qui a envahi le Capitole, a particulièrement marqué l'attention des internautes. En effet, les images d'un homme torse nu, avec un tatouage néo-nazi, le visage peint et qui portait une coiffe à cornes et fourrure ont été capturées par les photographes et circulé massivement sur les réseaux sociaux. Très vite, les internautes ont cru reconnaître, sous les traits du manifestant pro-Trump, le chanteur du groupe de musique anglais Jamiroquai, Jay Kay. Ce dernier a rapidement pris la parole, dans une vidéo postée sur Twitter, pour clarifier les choses : "Certains d'entre vous pensent peut-être m'avoir vu à Washington la nuit dernière, mais je n'étais pas avec tous ces tarés", a t-il ajouté avant de poursuivrre : "J'adore le couvre-chef mais je ne suis pas sûr que (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Donald et Melania Trump expulsés de la Maison-Blanche ? "Des discussions ont eu lieu"
Tensions entre Mary de Danemark et sa belle-soeur Marie : les nouvelles Kate Middleton et Meghan Markle ?
VIDÉO - "Un gag de plus ?" : le Dr Blachier évoque le problème des aiguilles chez Laurence Ferrari
Sarah Biasini fait découvrir sa mère Romy Schneider à sa fille d’une émouvante façon
Inceste, suicides de ses parents... Evelyne Pisier "allait très mal" : "On avait peur qu’elle se tue"