Le chanteur Geoffrey Oryema est mort

Le Parisien avec AFP

Le musicien d’origine ougandaise a notamment composé la bande originale du film « Un indien dans la ville ». Il est décédé ce vendredi à Lorient.


Le musicien d’origine ougandaise Geoffrey Oryema est décédé vendredi à Lorient à l’âge de 65 ans, a annoncé sa compagne.

L’artiste, qui avait composé avec Tonton David et Manu Katché la musique du film « Un Indien dans la ville », s’était installé en France depuis une quarantaine d’années. Il y avait obtenu la nationalité française. Il est décédé des suites d’un cancer, selon la même source.

Né à Soroti, dans le centre-est de l’Ouganda, l’auteur-chanteur-compositeur était le fils d’un ancien ministre de Milton Obote contraint de rester à son poste par le dictateur Idi Amin Dada. Il est arrivé clandestinement en France en 1977 après l’assassinat de son père.

Soutenu par Peter Gabriel

« Je ne pourrais plus vivre ailleurs qu’en France, avait confié à l’Agence France Presse en 2002 le musicien à l’allure imposante. Ce pays m’a tendu les deux bras. »

Sa carrière avait été soutenue dans les années 1990 par l’artiste, producteur et ancien membre du groupe Genesis Peter Gabriel, qui lui avait fait enregistrer son premier album « Exile », dans ses studios Real World en Angleterre.

Anglophone, il s’était mis au français et avait écrit des chansons dans cette langue, enregistrant en 1996 un duo avec Alain Souchon (« Bye bye lady Dame »).



Générique du « Cercle de minuit »

L’une de ses chansons, « Yé lé lé », avait été choisie par Michel Field pour le générique de son émission « Le cercle de minuit ». Ce morceau avec son chant poignant et mélancolique était devenu l’une de ses œuvres les plus connues.



Il avait remporté en 1996 une Victoire de la musique alors qu’il faisait partie du groupe KOD (Manu Katché, Oryema, Tonton David) pour sa participation à la bande originale d' « Un indien dans la ville », film d’Hervé Palud.

« Chacun sa route » composée par le groupe KOD et faisant partie de la bande originale du film, était devenu un (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

Mort de Vinnie Paul, le batteur et fondateur de Pantera, légende du heavy metal
Hellfest : «dieux du metal», Johnny Depp et soleil de plomb
Joe Jackson, père de Michael, hospitalisé pour un cancer en phase terminale
On a fêté la musique… en Chine
Les 20 ans de Solidays en cinq souvenirs