Le chanteur belge Grand Jojo, derrière les titres "Jules César" et "On a soif" est mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Grand Jojo
    Chanteur belge
Capture d'écran d'un reportage de RTL.BE du mois de juin 2021 (Photo: RTL.BE)
Capture d'écran d'un reportage de RTL.BE du mois de juin 2021 (Photo: RTL.BE)

MUSIQUE - Une icône belge s’est est allée. Jules Jean Vanobbergen, connu sous le nom de “Grand Jojo”, est décédé ce mercredi 1er décembre, à l’âge de 85 ans, a-t-on appris par Cyril Forthomme l’archiviste et gestionnaire de son musée inauguré en 2019. Il est mort “des suites d’une longue maladie”, précise celui qui était aussi son ami.

“La Belgique perd un grand Monsieur de la chanson. Le Roi de l’ambiance, l’icône populaire, n’est plus. Son souvenir restera grâce à ses chansons qui continueront à être diffusées pour chanter, pour danser, pour faire la fête et pour apporter de la bonne humeur. C’est toute la force des chansons populaires”, déclare Cyril Forthomme dans un communiqué, relayé par la RTBF.

Celui qui avait annoncé prendre sa retraite en juin dernier, s’est fait connaître dans les années 60 avec des titres “pour faire la fête” comme Jules César, J’ai soif, Victor le footballiste ou encore Don Juan.

Supporter de football

Fan de football, le Grand Jojo est l’auteur de Le mondial, Les petits Belges en Amérique, Allez Belgique 2000 et Les Belges à Tokyo, écrites pour les Coupes du monde 1990, 1994, 2002 et l’Euro 2000.

À la fin des années 80, il avait chanté E Viva Mexico, sorti au moment de la Coupe du monde de 1986 où l’équipe de football belge avait atteint la demi-finale. Il est aussi l’auteur de l’hymne du Losc, l’équipe du ballon rond de Lille.

En 2018 il sort un hymne pour le mondial du foot en Russie, Goal Goal Gooaal, pour soutenir les Diables rouges.

À voir également sur Le HuffPost: Avec “Civilisation”, Orelsan ne sort pas un album mais 15 différents

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles