Chantal Ladesou bouleversante dans 50' Inside : elle revient sur la mort de son fils Alix à 21 ans

Ce samedi 11 juin, Chantal Ladesou était l'invitée de Nikos Aliagas dans l'émission 50' Inside sur TF1. Cette interview était l'occasion pour la comédienne de 74 ans de revenir sur sa carrière mais aussi sur sa vie personnelle. Durant cette échange avec Nikos Aliagas, Chantal Ladesou a fait de rares confidences sur son mari Michel Ansault dont elle s'était gentiment moquée dans son spectacle Mon mari en 2009. "J'ai le même mari depuis 47 ans, a-t-elle confiée. Ça fait quand-même pas mal d'années. C'est passé tellement vite !" Le secret de leur longévité selon Chantal Ladesou ? "On se dit les choses vraies et on ne laisse pas traîner les choses."

Au cours de ce portrait avec Nikos Aliagas, Chantal Ladesou est également revenue sur la mort tragique de son fils Alix survenue en 1996, alors qu'il n'avait que 21 ans. Le jeune homme a perdu la vie dans un accident de voiture... Un douloureux épisode qur lequel l'humoriste est revenue : "J'avais préparé une pièce avant de le perdre. Je me revoie encore pleurer dans ma loge. Mes camarades m'ont forcée à revenir sur scène, et arrivée sur scène, j'ai joué différemment. J'ai fait autre chose mais ça m'a aidé terriblement." En parlant de scène, Chantal Ladesou a partagé l'affiche de la pièce Nelson en 2014 avec sa fille de 33 ans, Clémence Ansault, également comédienne. Face à Nikos Aliagas, Chantal Ladesou a livré une anecdote étonnante sur sa fille :...

Lire la suite


À lire aussi

Mort de Willie Garson (Sex and the City) : l'hommage bouleversant de son fils de 21 ans
Chantal Ladesou, la mort tragique de son fils Alix à 21 ans : "un choc énorme, un tsunami"
Chantal Ladesou : La mort tragique de son fils Alix à 21 ans, un drame vécu comme un K.O.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles