Chantage politique en France: le maire de Saint-Étienne auditionné à Lyon

Après l'ouverture au début du mois d'une information judiciaire pour atteinte à la vie privée et chantage aggravé notamment, le maire de Saint-Étienne est auditionné ce 13 septembre à Lyon. Une audition à la demande de Gaël Perdriau qui intervient après la publication d'enregistrements audio accablants pour lui et son directeur de cabinet, sur le site Médiapart ce mardi matin.

C'est une sordide affaire de chantage à la vidéo sexuelle, vieille de plusieurs années, qui s'accélère aujourd'hui. Au cœur de l'affaire, une vidéo enregistrée en 2014 où l'ancien premier adjoint à la mairie de Saint-Étienne et ancien député Gilles Artigues est filmé à son insu avec un escort dans une chambre d'hôtel à Paris.

Un rendez-vous arrangé par un adjoint du maire de Saint-Étienne, d'après les résultats de l'enquête menée par Médiapart. Avec un objectif : faire pression sur Gilles Artigues pour le contrôler politiquement et l'empêcher d'entrer en dissidence face au maire.

Des menaces de diffusion sans ambiguïté

Fin août, Gilles Artigues a porté plainte et début septembre, le parquet de Lyon ouvrait une information judiciaire pour atteinte à la vie privée, chantage aggravé, soustraction de bien public, abus de confiance et recel notamment. La mairie de Saint-Étienne a été perquisitionnée la semaine dernière.

Et aujourd'hui l'affaire rebondit avec la publication de ces enregistrements audio effectués par Gilles Artigues de conversations qu'il a eues en 2017 et 2018 avec le maire Gaël Perdriau et son directeur de cabinet Pierre Gautieri. Les menaces de diffusion des images sont sans ambiguïté.


Lire la suite sur RFI