Chantage à la sextape : des enregistrements accablants pour le maire

Gaël Perdriau est accusé de chantage par Gilles Artigues, ex-adjoint.  - Credit:Rémy PERRIN / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Gaël Perdriau est accusé de chantage par Gilles Artigues, ex-adjoint. - Credit:Rémy PERRIN / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Le site d'information Mediapart, à l'origine de l'ouverture d'une enquête judiciaire pour « chantage politique » après une plainte visant le maire LR de Saint-Étienne Gaël Perdriau et un de ses adjoints, publie lundi des enregistrements accablants pour l'élu et son directeur de cabinet. Au cœur de cette affaire, une vidéo à caractère sexuel enregistrée en 2014 pendant que Gilles Artigues, ex-adjoint municipal et ex-député connu pour son engagement catholique, se faisait masser par un homme dans une chambre d'hôtel à Paris.

Pour contrecarrer ce chantage, l'élu centriste a lui-même enregistré des conversations avec le maire et son directeur de cabinet Pierre Gautierri. Des enregistrements transmis aux enquêteurs, selon Mediapart qui en publie des extraits audio. « J'ai une vidéo vous montrant le cul à l'air avec un mec. Ça ne vous dérange pas ? Le très catholique député Gilles Artigues très bon père de famille dans un truc comme ça ? » lance le chef de cabinet dans un enregistrement audio datant de juillet 2018 selon Mediapart.

Quand Gilles Artigues le prévient qu'il pourrait saisir la justice, il lui répond : « si vous faites ça, l'ensemble des parents et des élèves qui sont dans la même classe que vos enfants recevront une copie du film […] et je pense que vos enfants ne s'en remettront pas ». « Il y a d'autres moyens de faire, on n'est pas obligé de diffuser publiquement », ajoute la voix du maire sur cette bande audio, en évoquant une diffusion « en petits [...] Lire la suite