Chantage à la sextape à Saint-Etienne : Gaël Perdriau se met en congés de ses fonctions à la métropole

OLIVIER CHASSIGNOLE

REnONCEMENT - Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de chantage à la sextape, le maire de Saint-Etienne n’assurera plus ses fonctions à la métropole même s’il en reste le président

Gaël Perdriau, le maire LR de Saint-Etienne, va déléguer ses fonctions de président à la Métropole, en lien avec l’affaire de chantage à la sextape qui secoue sa ville depuis fin août. Mais il en reste président, précise son cabinet.

L’élu de 50 ans n’assurera plus ses fonctions de représentation extérieure. Il ne présidera pas non le prochain conseil métropolitain prévu le 29 septembre, explique Christophe Faverjon, le maire communiste d’Unieux.

Cette solution est « le fruit d’une réflexion collective » dans « le respect de la justice et de son rythme » dans le but de « préserver la métropole » des perturbations liées à cette récente affaire de chantage à la vidéo intime, précise l’élu après une réunion des vice-présidents de la métropole.

Une image ternie

L’image du maire de Saint-Etienne a été considérablement ternie par cette affaire de chantage, en cours d’enquête, qui a éclaté fin août quand un ancien proche de la municipalité a fait des confessions très détaillées au site Mediapart sur un « barbouzage de mœurs » commandité selon lui par le maire et son entourage pour neutraliser l’ex-premier adjoint centriste, Gilles Artigues. L’opération a selon lui été rétribuée via des prestations fictives (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Vénissieux : Un homme tué par balles, le tireur en fuite
Isère : Un homme écrase accidentellement son bébé de 17 mois avec son fourgon et le tue
Lyon : Accusées d’avoir falsifié la fiche d’un détenu pour le garder en prison, deux magistrates seront-elles relaxées ?