« Dans mes chansons, je triche un peu, j’arrondis les angles avec mes sentiments », raconte Angèle

·2 min de lecture

« 20 MINUTES » AVEC - La jeune (le nom de son album, « Nonante-cinq », est son année de naissance, faites le compte) chanteuse Angèle se livre dans un documentaire intime, et à « 20 Minutes »

Un documentaire sur Netflix, disponible dès ce vendredi. Puis un second album, qui sortira le 10 décembre. Qu’ont en commun ces deux actualités culturelles ? L’un et l’autre sont l’œuvre, intime, d’Angèle. La chanteuse se livre à l’exercice – désormais presque rituel pour les artistes comme OrelSan ou Billy Eilish récemment – du documentaire sur une plateforme de streaming. Mais la chanteuse belge au double disque de diamant pour Brol s’en sert pour donner des clés de lecture aux chansons de son nouvel album, Nonante-cinq.

« Triste banalité, c’est bête à en pleurer. Et pourtant depuis ce jour-là, c’est plus facile d’écrire, c’est plus beau de chanter les choses que je n’avoue pas », chante-t-elle dans Mots justes, avant dernière chanson de son album. De sa jeunesse de « fille de » (sa mère et son père sont célèbres en Belgique) à sa surexposition médiatique, en passant par ses douloureux débuts sur scène et une dépression au cœur de l’ouragan du succès, Angèle raconte, via des extraits de journaux intimes qu’elle redécouvre, sa vision de son parcours fulgurant.

20 Minutes a rencontré la comète Angèle, dans un rare moment d’accalmie, à la veille de la sortie du documentaire. A peine i(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Musique, mode, déco... L'esprit disco, meilleur allié pour réenchanter les années 2020
« Avec Benjamin Biolay, j’ai compris ce que c’était de faire de la musique de façon libre, légère », confie Nolwenn Leroy
« Aline » : Valérie Lemercier devient Céline Dion pour un festival de chansons et d'émotions
Orelsan : « Civilisation » dévoile un rappeur tiraillé entre critique sociale et déclaration d'amour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles