La chanson secrète : Jean-Pierre Foucault très ému face à sa fille qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau

Ce samedi 4 janvier était diffusée en prime time sur TF1 La Chanson Secrète. Cette émission présentée par Nikos Aliagas consiste à surprendre dix invités avec une chanson et des interprètes surprises. Si Kendji Girac a fondu en larmes hier soir face au duo de son père avec la chanteuse canadienne Ginette Reno, Jean-Pierre Foucault qui pourtant déclarait en début d’émission que « pleurer n’aillait pas être évident » n’a pas manqué de verser une petite larme face à la prestation particulièrement émouvante de Marc Lavoine et sa fille Virginie sur le titre Mon Père à Moi de Gilbert Bécaud.

"On a qu'un père"

C’est Marc Lavoine qui est apparu en premier sur scène pour débuter les premiers couplets de ce titre qui date de 1988 avec des images de l’enfance de l'animateur phare du concours Miss France en fond, avant que Virginie ne le rejoigne pour un duo magnifique. Une surprise de taille pour l’ancien présentateur de Qui veut gagner des millions qui a perdu son père alors qu’il n’avait que 14 ans. « On a qu’un père, et ce père la a été mon guide dans ma vie personnelle et professionnelle. J’aurais tellement aimé qu’il soit là ce soir », a-t-il déclaré au micro de Nikos Aliagas. Si la séquence a fait largement réagir les internautes sur Twitter, beaucoup ont également noté que Virginie était le portrait craché de Jean-Pierre Foucault. « C'est lui avec des cheveux plus longs », « Qu'est-ce qu'elle lui ressemble ! », peut-on lire notamment dans les commentaires. Tel père, telle fille comme

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO Christophe Dechavanne: ce jour où il a fait un flop à cause de Michel Sardou
PHOTO Emilie Nef Naf : cheveux roses et micro short, elle s'affiche toujours aussi sexy
Jade et Joy Hallyday dévoilent leurs talents de danseuses lors de leurs vacances à Marrakech
VIDEO Olivier Minne : découvrez pourquoi il a bien failli ne jamais présenter Boyard Land
Mort du frère du footballeur Marvin Martin après un contrôle de police