Chanson française : sur les traces de Charles Trenet à Narbonne

Le chapeau, le swing et les chansons de Charles Trenet, mort il y a 20 ans, sont restés dans les mémoires. Ce fou de poésie fut le roi du music-hall à la française. Il appelait Narbonne (Aude), la ville qui l'a vu naître, sa "belle endormie". Il y est né le 18 mai 1913, dans une maison aux volets verts, où il a d'ailleurs été filmé en juin 1964, assis sur les tuiles, en train de chanter. Une famille passionnée de musique Dans cette demeure bourgeoise, il y a toujours eu de la fantaisie. Au premier étage, se trouve le salon de musique de la famille. Chez les Trenet, ça chantait du matin au soir. "Toute la famille se réunissait ici, le papa jouait du violon, la maman jouait du piano, le facteur venait après sa tournée avec sa flûte, donc on savait que chez la famille Trenet, on pouvait toujours improviser un concert", raconte Mireille Franc, animatrice du patrimoine de la ville de Narbonne. Pendant toute sa vie, Charles Trenet y reviendra régulièrement, continuant à dormir dans la chambre de son enfance, comme pour en retrouver le goût.