Le groupe Feu ! Chatterton fête ses dix ans avec un nouvel album, "Palais d’argile"

Un vent nouveau soufflerait-il sur le rock français ? Un rock chic, poétique, inspiré des travers et des angoisses de son époque, comme le climat. Les cinq trentenaires parisiens de Feu ! Chatterton fêtent leurs dix ans avec un nouvel album, Palais d’argile. "Toute l’aventure de notre musique c’est transmettre ce frisson qu’on a sincèrement ressenti à un moment, parfois on n'y arrive pas, et quand on y arrive, la preuve de cette réussite, c’est quand ça résonne dans le cœur des gens", explique Arthur Teboul, le chanteur. Entre rock, pop et chanson Quand ils évoquent leurs influences, entre rock des années 70, avec Led Zeppelin, Pink Floyd, et folk de Neil Young, il y a aussi une grande admiration pour les figures de la chanson française, comme Léo Ferré ou Barbara, qu’ils ont beaucoup écouté lors de l’écriture de leur nouveau disque. Feu ! Chatterton ne s’inscrit pas vraiment dans un “rock” héritier de Noir Désir, Téléphone ou Indochine. "On a le plaisir de mettre des guitares saturées dans nos morceaux, ce qui définit un peu le rock, après on fait aussi un peu de la pop, c’est de la chanson. Mais le rock est un style musical parmi d’autres qu’on explore pour raconter des histoires", estime Sébastien Wolf, guitariste du groupe.