"Changer de sexe en mairie": Macron pointe "des choses ubuesques" dans le programme de "l’extrême gauche"

En déplacement sur l'île de Sein, le président de la République a lourdement critiqué les programmes du RN et du Nouveau Front populaire.

Emmanuel Macron en campagne. En déplacement sur l'île de Sein pour les commémorations de l'Appel du 18 juin, le président de la République a vivement critiqué les deux adversaires du camp présidentiel, le Rassemblement national et le Nouveau front populaire.

Après avoir dénoncé le programme à "100 milliards par an" du RN, Emmanuel Macron a pointé du doigt lors d'un échange avec des Français le programme de l'alliance de gauche.

"Il n'y a plus de laïcité, ils reviennent sur les lois d'immigration qui permettent de réguler", liste-t-il. Avant d'ajouter: "et puis il y a des choses complètement ubuesques, comme par exemple aller changer de sexe en mairie".

Cette déclaration n'est pas passée inaperçue à gauche. "Les propos du Président sur le changement de genre officiel sont indignes. Cette possibilité existe déjà dans la loi. Le Président ignore la dose de souffrances que cela implique pour les personnes concernées", a réagi sur X Jean-Luc Mélenchon.

"En pleine offensive transphobe, c’est irresponsable et immonde", a abondé la candidate LFI du Val-de-Marne Clémence Guetté.

Emmanuel Macron a par ailleurs déclaré que la gauche proposait "un programme totalement immigrationniste" lors d'un échange avec des journalistes.

À nouveau, Jean-Luc Mélenchon s'est ému de ces déclaration sur son compte X. "Que se passe-t-il ? Est-il toujours dans la réalité ? Il veut couper les routes de la résistance au RN au deuxième tour ? Alerte", a-t-il écrit.

Article original publié sur BFMTV.com