Changement de nom de famille : pourquoi la simplification va être un soulagement

·1 min de lecture

Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a annoncé dans une interview au magazine Elle publiée dimanche, vouloir simplifier le changement de nom de famille via une proposition de loi. "La loi permettra que l'enfant puisse porter, à titre d'usage, le nom de la mère, soit en ne portant que son nom, soit on adjoindra le nom de la mère à celui du père, soit on modifiera l'ordre des noms de famille", a détaillé le ministre. En effet, depuis 2017, les demandes pour changer de nom ont quasiment doublé en France mais ces dossiers sont rejetés dans 40% des cas. Preuve que la procédure reste complexe.

LIRE AUSSI - Changer de nom de famille va être plus facile : une mesure inattendue ?

La "honte" de porter son nom

Europe 1 a rencontré Jordan, qui essaie depuis cinq ans d'obtenir gain de cause. Il porte le nom de celle qui l'a battu toute son enfance. Et depuis cinq ans, il tente de changer celui de sa mère : trop long, trop cher, sans garantie de succès. Alors, quand il a appris la nouvelle, ça a été un soulagement. "Vous n'imaginez même pas à quel point j'étais content en me disant que ça allait peut être avancer et changer quelque chose pour moi. Parce qu'aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il manque une identité", affirme-t-il. "Quand je reçois des commandes au travail et que l'on me demande mon nom, je ne le donne pas parce que j'ai honte de le porter."

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Seulement, sa demande ne rentrait pas dans les cadres précis ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles