Changement de ton de Moscou vis-à-vis de la candidature de l'Ukraine à l'UE

Changement de ligne de la Russie vis-à-vis de l’octroi du statut de candidat à l’UE à l’Ukraine et à la Moldavie. Jusqu'ici, le sujet avait été largement commenté et était considéré avec une relative indifférence jusqu’au sommet de l’État. Vendredi soir, changement de ton : la diplomatie russe a publié sur son site un communiqué avec des mots très sévères sur ce choix des Vingt-Sept.

Avec notre correspondante à Moscou, Anissa El Jabri

La diplomatie russe juge que les Européens veulent accaparer une partie de l’espace post-soviétique pour y fixer « des relations reposant sur le principe de maître-esclave ». Selon Moscou, Bruxelles use de « méthodes de chantage politique et économique » pour des sanctions illégitimes contre la Russie.

L’approche de l’Union européenne est donc en toute logique jugée agressive. Et surtout, un avertissement sérieux de la Russie : elle a le potentiel de créer de nouveaux schismes et de nouvelles crises bien plus profondes en Europe.

L'Union européenne comparée à l'Allemagne nazie

Un premier changement de ton est déjà intervenu dans la journée. Si l’adhésion de l’Ukraine et de la Moldavie était toujours jugée comme sans dangers pour la Russie, le chef de la diplomatie russe avait accusé l’Union européenne et l’Otan de vouloir faire la guerre à la Russie, avec ce parallèle historique. « Hitler sous son étendard avait rassemblé une grande partie de l’Europe pour faire la guerre contre l'Union soviétique ».


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles