Changement d'heure : la France passe à l'heure d'hiver... mais on ne devait pas arrêter ?

·1 min de lecture

Ceux qui doivent voyager tôt dimanche à l'occasion des vacances de la Toussaint pourront dormir une heure de plus : la France repasse ce weekend à l'heure d'hiver, un changement controversé dont la suppression, décidée par l'Union européenne, traîne en longueur. A trois heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche les horloges reculeront de 60 minutes : on dormira donc (théoriquement) "une heure de plus". A partir de dimanche, les lève-tôt auront plus de jour, mais la nuit tombera plus tôt.

Quand le Covid accorde un sursis au changement d'heure

Ce changement - passage à l'heure d'hiver le dernier dimanche d'octobre, à l'heure d'été le dernier dimanche de mars - est très contesté pour son effet sur les rythmes biologiques, notamment par des médecins ou des parents d'enfants en âge scolaire.

ARCHIVES EUROPE 1 -Le jour où le changement d'heure a été mis en place

Au niveau européen, où le régime du changement d'heure a été harmonisé en 1980 (justifié à l'époque par des économies d'énergie, dont la réalité est discutée) la Commission européenne avait proposé en septembre 2018 de le supprimer... en 2019. Mais finalement, le Parlement européen a voté en mars 2019 un report à 2021 et devait s'accorder avec le Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement sur les modalités. 

Mais la crise du Covid-19 est passée par là, ainsi que les négociations sur le Brexit. Les institutions européennes ont eu plus urgent à faire et le dossier est en suspens, sans perspective claire pour un...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles