Changement d'heure: avant le couvre-feu à 19h, pourquoi il faut profiter de la lumière naturelle

Marine Le Breton
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
En sortant du travail, ne vous précipitez pas pour rentrer et profitez de la lumière du soleil avant le couvre-feu. (Photo: markos86 via Getty Images)
En sortant du travail, ne vous précipitez pas pour rentrer et profitez de la lumière du soleil avant le couvre-feu. (Photo: markos86 via Getty Images)

CHANGEMENT D’HEURE - Emmanuel Macron l’avait évoqué, cela a été acté. Depuis samedi 20 mars, le couvre-feu a été retardé de 18 heures à 19 heures en métropole, notamment dans un souci de prise en compte du changement d’heure, qui a lieu dans la nuit ce dimanche 28 mars.

“Ce qui a été dit sur la soutenabilité du couvre-feu au moment du changement d’heure est très juste, en particulier dans les métropoles. Je pense qu’il faut qu’on y réfléchisse aussi pour l’adapter”, évoquait Emmanuel Macron à la mi-mars.

À partir de ce dimanche, la France hexagonale passe en effet à l’heure d’été. Le soleil se couche désormais à 20h15, rendant d’autant plus pénible un couvre-feu fixé à 18 heures. “Les longues soirées d’hiver à la maison, ça passe. Mais quand vient le printemps, ça casse”, prévenait un conseiller ministériel cité par France Inter.

Une demi-heure au soleil

Il n’a pas tort. “C’est effectivement une bonne chose. Comme on sera à l’heure d’été, quand on quittera le travail ou que les enfants sortiront de l’école, il y aura encore une vraie lumière naturelle”, note la chronobiologiste Claire Leconte, contactée par Le HuffPost. “C’est une heure dont on peut profiter, après avoir passé du temps enfermé”, ajoute-t-elle.

Tout l’enjeu étant justement d’en profiter et de ne pas se précipiter dans les transports en commun ou chez soi. “L’idéal est d’avoir au moins une demi-heure au soleil. C’est ce qui va permettre au système de se recaler et &ag...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.