Changement d'heure: à cause du Covid (entre autres), ce n'est pas le dernier

·3 min de lecture
Dans la nuit de ce samedi 30 au dimanche 31 octobre, à trois heures du matin, il sera encore deux heures. (Photo: Westend61 via Getty Images)
Dans la nuit de ce samedi 30 au dimanche 31 octobre, à trois heures du matin, il sera encore deux heures. (Photo: Westend61 via Getty Images)

CHANGEMENT D’HEURE - En octobre on retarde ses montres et horloges d’une heure, du moins pour le moment et pour une durée indéterminée. Le changement d’heure a lieu ce week-end, dans la nuit de ce samedi 30 au dimanche 31 octobre. Ce qui veut dire qu’à trois heures du matin, il sera encore deux heures et que vous pourrez dormir une heure de plus. En contrepartie, la nuit tombera plus tôt.

En 2019, la question se posait pourtant (et le débat était animé en Europe) de savoir s’il fallait ou non arrêter ce changement d’horaire et surtout quel fuseau adopter. Le dernier changement était prévu pour cette année, mais il semble que la crise sanitaire liée au Covid-19 a relégué cette problématique en bas de la pile des dossiers traités par le Conseil européen.

D’abord prévu pour fin 2021...

Pour rappel, les Français ont voté en mars 2019 à 80% pour la fin de ce système et c’est l’heure d’été qui avait emporté leur préférence. Le Parlement européen s’est lui aussi prononcé pour la fin du changement d’heure. Mais depuis, les choses ont traîné à Bruxelles et le Conseil des États membres avait déjà repoussé la fin du changement d’heure, voulue par la Commission européenne, de deux ans. Soit pas avant 2021.

En 2019, il était prévu que chaque État membre de l’Union européenne choisisse son heure de prédilection et se prononce au plus tard le 1er avril 2020. Toutefois, pour éviter qu’il n’y ait trop d’heures différentes, les pays devaient se coordonner et “choisir de tous passer à l’heure d’été ou à celle d’hiver, ou de prendre une décision par groupes d’États”, explique à Ouest-France l’eurodéputée EELV Karima Delli, à l’origine de la résolution pour abolir le changement d’heure.

Sauf que depuis, pandémie de coronavirus oblige, le Conseil européen ne s’est toujours pas prononcé. “Et pour l’instant, la fin du changement d’heure n’est pas d’actualité dans l’agenda du Conseil”, expliquait l’an dernier Karima Delli. “Je pense que cela va être un peu compromis pour 2021. D’autant que ce n’est pas l’urgence. Mais dans tous les cas, il faudra aborder la question avant la fin de l’année, ne serait-ce que pour savoir si l’on reporte la décision.”

“La directive soulève de très nombreux désaccords au sein du Conseil”, a expliqué l’un des porte-parole de la France à Bruxelles, cité par Le Figaro. Vu les différends sur ce sujet, je pense que personne ne veut ouvrir à nouveau cette boîte de Pandore”. Au vu du retard pris par les institutions européennes, on peut envisager que la question ne reviendra pas sur la table avant 2022, notait le média.

... puis remis aux calendes grecques

Nous voici donc fin 2021, et qu’en est-il? Force est de constater que ce changement est toujours “au point mort”, selon Karima Delli, contactée récemment par Le Figaro. Et sa suppression ne devrait “sans doute même pas intervenir en 2022″.

Interrogée par Sud Ouest, elle va plus loin: “Les discussions patinent chez les chefs d’État. Des États comme le Portugal, la Grèce ou Chypre ont exprimé un réel scepticisme. L’Allemagne, elle, s’est positionnée en faveur de l’heure d’été, ne laissant pas de place à une véritable coordination avec les autres États. L’Estonie, de son côté, a déclaré qu’elle ne souhaitait pas être sur le même fuseau horaire que la Russie… Bref, le problème est que ce texte, aujourd’hui, est au point mort, et rien ne laisse entrevoir des progrès au niveau des États.”

Il faudra donc encore s’armer de patience. Et se préparer à perdre, au printemps prochain, une heure de sommeil.

À voir également sur Le HuffPost: Cet automne, cette recette sur TikTok va vous faire adorer l’ail

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles