Changement climatique : au large du Panama, l'archipel San Blas prend l'eau

·1 min de lecture

"Face au changement climatique et à la montée du niveau de la mer, les anciens du village ont dû installer une espèce de muraille." Melquiel Pérez regarde l'horizon avec un air inquiet, et pour cause. Cet habitant de l'île de Carti Tupile, dans l'archipel San Blas au large du Panama, voit devant ses yeux les effets concrets de la hausse du mercure. Pourtant, les 50.000 habitants répartis sur 10% des 365 îles de l'archipel vivent dans un paysage de carte postale.

>> Retrouvez les Carnets du monde tous les dimanche de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici 

Des coraux pour renforcer des murailles contre la montée des eaux

Mais dans ce recoin du monde situé au large de la côte Atlantique du Panama, les Guna o Kuna voient depuis quelques années le niveau de la mer augmenter dangereusement. Au point que les habitants ont commencé à sentir le sol se gorger d'eau sous leurs pieds, les forçant peu à peu à se replier vers le continent. Pour ceux qui ont choisi de rester, notamment sur l'île de Carti Tupile, le combat se fait avec les moyens du bord : des digues de cailloux et de pierres, improvisées çà et là. "Mais ça ne change pas grand-chose", avoue Melquiel Pérez au micro d'Europe 1. "À marée haute, l'eau la traverse et la fragilise, si bien que l'on doit la rafistoler constamment." 

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles