Changement climatique : au-delà du fatalisme et du solutionnisme, une troisième voie existe

Ils ont longtemps suscité le doute, d'abord sur la réalité du changement climatique, argumentant que les scientifiques spécialistes du climat ne seraient pas d'accord entre eux, puis sur son caractère dramatique – il y a eu d'autres variations fortes dans le passé et on est toujours là. Puis sur l'origine anthropique du changement (c'est la faute aux fluctuations de l'activité solaire). Aujourd'hui, ils admettent ce qu'ils ne peuvent plus nier : la température moyenne de la terre progresse du fait de l'excès d'émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines et cette augmentation entraînera des conséquences catastrophiques dont nous n'observons que de modestes prémices.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles