Comment Change.org aide les créateurs de pétitions à booster leur campagne

·2 min de lecture

Près de 245.000 signatures ! Stéphane Ravacley, boulanger à Besançon, peut être satisfait du succès de sa pétition, lancée le 3 janvier. En plus d’une grève de la faim, le commerçant avait lancé son appel sur Change.org pour permettre à son apprenti Laye, 18 ans, de ne pas être expulsé. “Quand la pétition a commencé à prendre, Change.org m’a appelé pour me dire qu’ils voulaient m’aider à lui donner plus d’ampleur, se souvient le boulanger. Je pensais faire 1.000 signatures, alors quand j’ai vu les chiffres, j’étais éberlué”.

La plateforme relaie la pétition auprès des médias, offre ses conseils en matière de communication et partage le texte auprès de ses membres autour de Besançon. Résultat, dix jours après son lancement, l’objectif est atteint : le jeune apprenti a pu obtenir un titre de séjour provisoire et devrait être définitivement régularisé. Depuis, de nombreuses pétitions similaires ont fleuri sur le site internet. Un véritable effet d’entraînement : “Quand une pétition fonctionne, on en a souvent beaucoup d’autres créées dans son sillage,” explique Sarah Durieux, directrice de Change France.

>> A lire aussi : En grève de la faim pour sauver son apprenti, le boulanger termine aux urgences

Ainsi, Mouloud et Najla Boukkort, boulangers en Isère, ont également obtenu en janvier un titre de séjour pour leur apprenti Mamadou après avoir partagé leur combat sur Change.org. “L’équipe du site nous a beaucoup aidé, nous a suivis tout le long du processus, raconte Najla Boukortt. Notre chargé de campagne a fait un excellent travail.” Une autre pétition avait fait parler d’elle en 2018. Portée par l’ex-star des Gilets jaunes Priscillia Ludosky, “Pour une Baisse des Prix du Carburant à la Pompe !” avait mobilisé plus d’un million de personnes, et continue de récolter des voix encore aujourd’hui.

“Au début, on n’a pas vraiment repéré cette pétition, reconnaît-on chez Change.org. On a été très surpris lorsqu’elle a explosé, nous avons donc décidé de prendre contact avec Priscillia (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jean-Claude Gaudin est en garde à vue, soupçonné de détournements de fonds publics
Bretagne : un bar ouvre clandestinement, la police l'identifie à la télévision
La dette de la Sécu va fortement augmenter dans les prochaines années
Votre logement sera-t-il bientôt qualifié de “passoire thermique” ? Peut-on vous supprimer votre tickets restaurants… Le flash éco du jour
Nice : l'arrêté interdisant les locations saisonnières retoqué par le conseil d'Etat