Tout ce qui change avec Firefox 57

Firefox revient à la vie, revient à la charge. A un peu plus de quinze ans, il se refonde, coupant ainsi les ponts avec des technologies vieilles de près de vingt ans, nées dans le sillage de Netscape.

Ce nouveau départ est évidemment porté par une révolution technologique, s’étendant de son cœur à son apparence. Sans oublier un changement de taille touchant à un de ses points forts : les extensions. Revue des nouveautés

Nouveaux moteurs en série

Annoncé l’année dernière, en octobre, Quantum est un bond en avant. Il remplace un Gecko vieillissant. Preuve du renouveau qu’il incarne, il a été écrit dans un mélange de C++ et de Rust, un langage de programmation développé par Mozilla. Ce dernier est pensé pour être « sécurisé, concurrent (multithread) et pratique ».

Comme nous l’expliquait Mark Mayo, la transition technologique vers Quantum s’est faite peu à peu dans la mesure du possible, ce qui est revenu, comme le disait Jen Simmons, designer advocate pour Mozilla, dans un post sur son blog, à remplacer un moteur d’avion en plein vol.

Les premiers éléments de code utilisant Rust ont ainsi été déployés avec Firefox 48, en août 2016, avec le remplacement de la pile média du navigateur. Ensuite, on a assisté à la disparition du moteur de CSS de Gecko, remplacé par Quantum CSS, nom de code Stylo, l’été dernier.

Avec Firefox 57, c’est la grande migration...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages