Chanel, show de l’espace au Grand Palais

Libération.fr

Une fusée blanche siglée du double C et un centre de lancement «numéro 5», le tout pour une opération baptisée ChanelGroundControl : mardi matin, c’est un décor et un show «alunissants» autant qu’hallucinants que Karl Lagerfeld a proposés au Grand Palais. Avec pour acmé une mise à feu pyrotechnique si vraisemblable qu’on a un instant déliré et cru que l’engin allait vraiment transpercer la vénérable verrière à 11 mètres de hauteur. Côté vestiaire, sur fond de Space Oddity (Bowie) ou de Contact (Bardot), ça brillait aussi de mille feux, des bottes pailletées aux serre-tête incrustés de cristaux en passant par les ensembles lamé argent que portaient les astrogirls à coiffures bombées, épaules arrondies et cols-cercles faisant écho aux cosmonautes. Mais l’ensemble n’avait rien de perché et restait plutôt très praticable, fluide et seyant, telles les combinaisons en tweed noir et blanc. Mention spéciale au motif spationaute aux airs de cliché pris aux rayons X.

Photo Smith. Hans Lucas



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Gros débit de cash chez Free
Assignés à résidence : le Conseil constitutionnel appelé au secours
Yvelines Un rhinocéros tué par balles et sa corne tronçonnée au zoo de Thoiry
Macron part à la «reconquête» des classes moyennes tentées par le FN
Fillon a obtenu de Lacharrière un prêt de 50.000 euros non déclaré

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages