Le chancelier allemand Olaf Scholz en prospection commerciale au Vietnam

AFP - LUONG THAI LINH

Le regard des entreprises allemandes se tourne vers le Vietnam. Avant de se rendre au sommet du G20 en Indonésie, le chancelier Olaf Scholz a fait un arrêt à Hanoï ce dimanche. Au centre des discussions avec le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh, le développement des liens commerciaux entre les deux pays. L’Allemagne cherche à s’étendre au-delà de son pôle d’activité chinois.

Pour la première visite d’un dirigeant allemand depuis une décennie au Vietnam, Olaf Scholz joue le rôle de l'éclaireur pour les entreprises allemandes à Hanoï. Elles sont à la recherche de nouveaux sites d’implantation en Asie pour réduire leur dépendance à la Chine.

Traditionnellement, c'est justement la Chine qui est le centre névralgique du commerce allemand en Asie. Près de 5 000 entreprises allemandes y opèrent et elles cherchent actuellement à élargir leurs activités.

Le deuxième partenaire commercial d'Hanoï dans l'UE

Le Vietnam s’impose alors comme premier choix. L’Allemagne est déjà le deuxième partenaire commercial d'Hanoï dans l'Union européenne après les Pays-Bas. près de 500 entreprises allemandes y sont déjà installées, comme Bosch et le distributeur de gaz industriel Messer. Et ce chiffre ne devrait qu’augmenter. Le Vietnam joue un rôle croissant dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Le chancelier allemand a aussi annoncé son soutien à la transition du Vietnam vers une économie verte, notamment en finançant le réseau de métro à Hanoï.

Prochain arrêt pour Olaf Scholz, Singapour. C’est le seul autre pays d’Asie du Sud-Est à avoir conclu un accord de libre-échange avec l’Union Européenne.


Lire la suite sur RFI