Champions Cup: des regrets pour Clermont face au leader Leicester

Clermont s'est incliné face à Leicester (44-29), vendredi au stade Marcel-Michelin pour la 3e journée de la Champions Cup, au terme d'un match animé avec neuf essais mais maîtrisé par l'équipe anglaise, en tête de la poule B avec trois succès.

Vainqueurs des Sud-africains des Stormers en ouverture de la compétition (24-13), qu'ils iront défier la semaine prochaine, les Clermontois avaient déjà perdu pour le compte de la 2e journée (24-13) face aux Tigers qui demeurent ainsi invaincus après avoir battu aussi les Ospreys à l'extérieur (23-17).

De son côté, l'ASM, en difficulté en championnat de France en occupant une modeste 10e place, est désormais quatrième mais peut nourrir des regrets d'avoir manqué la première période.

Les Auvergnats, privés de leur ailier Damian Penaud, blessé mais avec le jeune Baptiste Jauneau titularisé à la mêlée et élu joueur du match, ont été rapidement menés 10-0 et ont toujours couru après le score.

Mais par la suite, ils ont rivalisé avec les champions d'Angleterre en titre, en inscrivant quatre essais par Bautista Delguy (24e), Etienne Fourcade (36e) en infériorité numérique après l'exclusion temporaire de Fritz Lee (32e), Anthony Belleau (42e), Paul Jedrasiak (48e), soit un de moins que leurs adversaires.

Ceux-ci ont franchi la ligne par Matt Scott (3e, 44e), Harry Simmons (30e), et Dan Kelly (34e), ce dernier trouvant l'ouverture quand son équipe jouait à quinze contre quatorze, puis James Cronin dans les derniers instants (79e).

Les deux clubs ont obtenu le bonus offensif.

La différence s'est faite notamment sur l'indiscipline de l'ASM qui a concédé trois fois plus de pénalités que Leicester, ce dont a notamment profité l'ouvreur Handre Pollard (14 points dont quatre transformations).

Celui-ci a permis à son équipe de gérer l'avance acquise à la mi-temps (27-14) malgré la belle réaction de Clermont en seconde période.

Les Auvergnats sont même revenus à cinq points des Tigers après une pénalité passée par Belleau à neuf minutes de la fin (34-29, 71e) avant qu'une pénalité de Jimmy Gopperth, qui a ensuite transformé l'essai de Cronin, n'assure définitivement le succès de l'équipe anglaise (44-29, 79e).

fjt/obo