Val-de-Marne : un évadé, des coups de feu et une famille séquestrée à Champigny

Denis Courtine et Laure Parny
Champigny, avenue Salengro, ce mardi matin. Une querelle a éclaté à l’aube dans cet immeuble

Un gros dispositif policier a été mis en place ce mardi matin après plusieurs tirs dans un appartement de l’avenue Salengro.


Ils étaient venus pour régler des comptes. Et pour ça, ils étaient prêts à aller très loin. Deux individus ont mené une expédition qui a mal tourné ce mardi à l’aube à Champigny. Une famille a été séquestrée, des fonctionnaires ont essuyé des coups de feu et un homme de 25 ans, recherché pour évasion, est parvenu à s’enfuir. Les policiers de Chennevières et de Champigny ont réussi à interpeller l’un des deux malfrats âgé de 19 ans. Personne n’a été blessé.

Vers 5 heures, un voisin appelle le 17 pour des coups de feu dans cet immeuble situé avenue Salengro. Quand les policiers arrivent sur place, ils repèrent deux hommes semblant se quereller dans une voiture. Les enquêteurs l’apprendront plus tard mais il y a là un individu recherché pour évasion et un proche de la mère habitant dans un appartement du quatrième étage. Le premier est venu demander des comptes au deuxième, âgé de 31 ans. Une partie des fonctionnaires restent avec eux. D’autres policiers montent au quatrième.

Un Uzi retrouvé

Alors qu’ils progressent au troisième étage, ils essuient quatre coups de feu. Ils se replient en attendant le Raid (dont l’intervention sera finalement annulée) et la Compagnie de sécurisation et d’intervention.

Quelques minutes plus tard, ils interpellent un individu qui descend les escaliers. Il ne porte pas d’arme sur lui mais il s’agit bien du complice de l’évadé. Il revient de l’appartement du quatrième étage où une mère et ses trois enfants étaient séquestrés. Il est aussitôt arrêté. Un peu plus tard, des policiers retrouveront dans l’herbe derrière l’immeuble un Uzi, c’est-à-dire un petit pistolet-mitrailleur, et des gants.

Quand la Compagnie de sécurisation et d’intervention entre finalement dans l’appartement, il n’y a plus que la famille, évidemment très choquée. Le groupe Est du SDPJ 94 a été saisi de l’affaire. Les enquêteurs vont notamment (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Chennevières : la star de l’illustration jeunesse attendue à la librairie
Nogent : participez au défi des familles à énergie positive
Nogent : Haendel et Haydn par l’Orchestre national d’Ile-de-France
Champigny : des coups de feu et deux interpellations dans un immeuble
Val-de-Marne : dans la boucherie, 100% des diplômés ont un travail

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages