Champignons : une moisissure couramment inhalée a failli le tuer

Illustration de champignons Aspergillus fumigatus
Illustration de champignons Aspergillus fumigatus

David Erwin n’est pas passé loin de la mort après avoir respiré une moisissure omniprésente dans l'environnement, l’Aspergillus fumigatus. Ce champignon a récemment été classé "dangereux" pour la santé par l’OMS.

David Erwin, un Américain de 60 ans, n’avait jamais entendu parler de l’Aspergillus fumigatus avant de développer une infection fongique qui a failli le tuer au printemps 2021. Ce champignon, dont les spores sont véhiculées par l’air, est omniprésent à l’intérieur comme à l’extérieur des habitations. Il est impossible de ne pas le respirer. Inoffensif pour la majorité de la population, il présente un risque pour les personnes les plus vulnérables.

David Erwin venait de terminer une chimiothérapie pour traiter un cancer de la gorge en 2020 quand il a commencé à ressentir de nouveaux symptômes. "Il perdait l'usage de son bras droit et de sa jambe droite et souffrait de maux de dos tels que pendant des mois, il pouvait à peine bouger sans crier", rapporte The Wall Street Journal. Quelques mois plus tard, un neurochirurgien a retiré une masse suspecte dans son cerveau. Des examens ont révélé qu’il s’agissait d’une colonie de champignons appartenant au genre Aspergillus. Ils se sont aussi propagés à ses poumons et à sa colonne vertébrale.

Un champignon classé parmi les plus dangereux pour la santé

Les infections fongiques se multiplient à travers le monde. Elles tuent plus de 1,6 million de personnes chaque année, selon Global Action for Fungal Infections, une organisation de recherche et de collecte de fonds. Elles sont particulièrement dangereuses pour les personnes immunodéprimées, qui souffrent d’une maladie ou qui prennent des médicaments qui suppriment la fonction immunitaire. Les personnes les plus exposées sont celles qui ont un cancer, le VIH/SIDA, une greffe d’organe, une maladie respiratoire chronique ou une tuberculose post-primaire.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme mardi 25 octobre en publiant la toute première liste des 19 espèces de champignons dangereuses pour la santé. L’objectif est "d’orienter et de stimuler la recherche et les interventions politiques afin de renforcer la riposte mondiale aux infections fongiques et à la résistance aux antifongiques". Dans cette liste, on retrouve l’Aspergillus fumigatus classé parmi les plus dangereux. Le rapport note que l’augmentation du nombre de cas est liée notamment "au recours abusif aux antifongiques dans l’agriculture" qui ont provoqué des résistances aux médicaments.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Votre brosse à dents est un nid de germes, de virus et de champignons. Il faut la changer tous les mois"