Champagne : 2021, un sacré millésime pour les producteurs ?

·1 min de lecture
Les exportations ont ainsi bondi de 48 % de janvier à juin, avec 113,9 millions de bouteilles envoyées dans le monde entier.
Les exportations ont ainsi bondi de 48 % de janvier à juin, avec 113,9 millions de bouteilles envoyées dans le monde entier.

Alors que le bout du tunnel sanitaire semble se profiler, le monde entier a une folle envie de bulles et d?ivresse. Conséquence pour les producteurs de champagne : les demandes explosent, si bien que les maisons ont le plus grand mal à tenir la cadence. « Nous ne nous attendions pas à un tel rebond d?activité », s?enthousiasme, ce dimanche 5 septembre, dans les colonnes des Échos, Quentin Meurisse, directeur marketing de Perrier Jouët et Mumm. Un engouement qui n?est toutefois pas sans inquiéter le professionnel, qui entrevoit l?ampleur de la tâche à accomplir : « Le temps de vieillissement des bouteilles est incompressible. À cela s?ajoutent les problèmes d?approvisionnement en verre et en papier. On manque de containers à l?export et de transporteurs. »

Mais qu?importe. « Nous sommes en train de faire le meilleur premier semestre de l?histoire du champagne », pétille de son côté le président de l?Union des maisons de champagne (UMC), Jean-Marie Barillère. Et pour cause, le syndicat professionnel s?attend à une année exceptionnelle pour le secteur, porté notamment par le relâchement des contraintes sanitaires liées au Covid-19 et les mesures de relance entreprises partout dans le monde. Le cru 2021 devrait ainsi s?approcher de celui de 2019, lorsque les Champenois avaient engrangé 5 milliards d?euros de chiffres d?affaires, un record.

46 millions de bouteilles écoulées en France

Les carnets de commandes attestent de cet emballement. Les exportations ont ains [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles