Champ et Major, les chiens du couple Biden, vont faire leur entrée à la Maison-Blanche

Hugo Septier avec AFP
·3 min de lecture
Jill Biden avec les deux chiens du couple, Champ et Major.  - BFMTV
Jill Biden avec les deux chiens du couple, Champ et Major. - BFMTV

Si la victoire de Joe Biden lors de l'élection présidentielle américaine marque le retour des Démocrates à la Maison Blanche, elle est aussi synonyme de la réapparition d'une tradition qui date de George Washington outre-Atlantique.

En effet, le 20 janvier 2021, Joe Biden et son épouse Jill s'installeront avec leurs deux bergers allemands Champ, dans la famille Biden depuis 2008, et Major, adopté en 2018 dans un refuge.

Argument électoral?

Ces quatre dernières années, Donald Trump avait rompu avec cet usage et passé l'entièreté de son mandat sans animal domestique, ce qui lui avait été reproché par ses détracteurs. "Il n'a même pas de chien", arboraient sur un t-shirt plusieurs supporters démocrates.

Les Américains étant très attachés aux "meilleurs amis de l'homme", il n'est pas exclu que ce duo canin ait apporté quelques voix à l'ancien vice-président de Barack Obama.

Pendant la campagne, Joe Biden, réputé pour être un homme chaleureux et empathique, n'avait pas hésité à jouer de cette corde sensible. Il avait notamment publié sur Instagram un montage vidéo de chiens portant les couleurs de son ticket avec Kamala Harris et ajouté en légende: "Je suis peut-être un peu partial mais je pense que Champ et Major feraient de super First Dogs!". "Faisons à nouveau entrer un chien à la Maison Blanche", concluait cette vidéo.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

L'histoire d'amour entre Biden et les bergers allemands ne date d'ailleurs pas d'hier.

"J'ai eu des bergers allemands depuis que je suis petit, j'en ai même dressés certains pour des concours", avait-il dit à ABC en 2008.

Longue tradition canine

Avec Champ et Major, Joe Biden renoue donc avec une tradition vieille comme les États-Unis. Pourtant, plusieurs occupants à quatre pattes de la Maison Blanche ont semble-t-il marqué plus que d'autres, contexte historique oblige.

En pleine Guerre Froide, lors de la phase de Détente qui marque la fin d'une période de tensions intense, le chef d'État soviétique Nikita Khrouchtchev offre à John Kennedy une petite chienne nommée Pushinka. Il s'agit de la fille de Strelka, qui avait voyagé dans l'espace.

Dans les années 80, Ronald Reagan a lui aussi occupé a demeure présidentielle avec un chien de race, un Cavalier King Charles Spaniel nommé Rex. Le canidé avait accompagné le 40e président des États-Unis jusqu'à la fin de son mandat.

De son côté, Bill Clinton avait plutôt opté pour le chat de la famille nommé Socks, rejoint quelques années plus tard par Buddy, un labrador adopté par le couple présidentiel. Comme le rappelle Le Monde, les deux animaux avaient dû être installés dans deux ailes différentes de la Maison Blanche en raison de leur mésentente.

Juste avant Donald Trump, Barack Obama n'avait lui non plus pas dérogé à la règle en emportant dans son voyage présidentiel ses deux chiens d'eau portugais: Bo, à partir de 2008, rejoint par Sunny en 2012.

Article original publié sur BFMTV.com