Champ et Major, les chiens des Biden, de retour à la Maison-Blanche

·2 min de lecture

Major et Champ, les deux bergers allemands de Jill et Joe Biden, sont de retour à la Maison-Blanche. Le premier a suivi un cours de dressage, après avoir légèrement mordu un agent du Secret Service.

Retour canin à la Maison-Blanche. Major et Champ, les deux bergers allemands de Jill et Joe Biden, ont regagné la résidence présidentielle dimanche, a annoncé mercredi la porte-parole de la présidence américaine Jen Psaki, précisant qu’ils avaient rejoint le président américain et sa femme à Camp David, où ils étaient en week-end. Ils ont passé quelques semaines dans le Delaware où Major, le plus jeune des deux chiens, a suivi un nouveau cours de dressage après avoir légèrement mordu un membre du Secret Service. Les chiens avaient regagné pendant quelques jours Wilmington, pendant que Jill Biden était en tournée dans l’ouest du pays, en Californie et l’Etat de Washington, à la rencontre de familles de militaires.

«Major n’a pas mordu quelqu’un et planté ses crocs», avait précisé Joe Biden. Rapidement pris en charge par le service médical de la Maison-Blanche, l’agent du Secret Service n’a pas eu la moindre séquelle de ce bref moment. Jill Biden avait évoqué les deux chiens lors d’une interview avec la chanteuse Kelly Clarkson, parlant notamment de Major, 3 ans : «Je l’ai surpris sur le canapé, l’autre jour, mais il est rapidement descendu. Ils courent partout (dans les jardins de la Maison-Blanche), c’est très sympa», avait ajouté la First Lady.

Les chiens, sujet d'amusement durant la campagne

Champ, l’aîné âgé d’une douzaine d’années, connait déjà la Maison-Blanche puisqu’il a été adopté, chiot, par le couple Biden peu après l’élection de Barack Obama. Tous deux ont adopté Major en 2018, après l’avoir gardé pendant quelques semaines en tant que famille d’accueil. Les deux chiens figurent souvent sur les images réalisées par le photographe officiel de la Maison-Blanche Adam Schultz, qui les montre parfois dans le(...)


Lire la suite sur Paris Match