Challenge européen: Montpellier a failli se tirer une balle dans le pied

·2 min de lecture

Treize pénalités concédées, deux cartons jaunes. Montpellier a survécu à son indiscipline pour s'imposer en finale du Challenge européen face à Leicester (18-17), résistant à la pression anglaise, vendredi à Twickenham.

Dans un stade acquis à la cause des Tigers, où 10.000 voix étaient prêtes à rugir au moindre coup d'éclat anglais, les hommes de Philippe Saint-André se sont sans doute laissé prendre par l'enjeu.

Un premier titre européen depuis 2016, le second de son histoire, attendait le MHR: il a bien failli s'y casser les dents. La faute à l'indiscipline chronique montpelliéraine donc.

Comme d'habitude, pourraient ajouter certains. Cette saison, les Héraultais ont en effet récolté au moins un carton jaune lors dix-neuf rencontres, toutes compétitions confondues: Yacouba Camara (Pau, Racing 92, Agen, Benetton), Kélian Galletier (Pau), Enzo Forletta (Racing 92, Bath), Guilhem Guirado (Toulon), Julien Tisseron (Toulon), Vincent Rattez (Bordeaux-Bègles), Samuel Maximim (Lyon), Mohamed Haouas (Brive, Lyon), Cobus Reinach (Brive, La Rochelle), Nicolaas Jacobus Janse van Rensburg (Brive), Bastien Chalureau (Glasgow, Castres deux fois), Gabriel Ngandebe (Racing 92), Martin Devergie (Stade français, Glasgow), Antoine Guillamon (Stade français), Axel Bevia (Stade français), Jan Serfontein (Agen) et Paul Willemse (Benetton) ont ainsi été sanctionnés.

Et Henry Immelman (Wasps) puis Gregory Fichten (Stade français) ont vu rouge.

Bref, pas de quoi pavoiser. Ni remporter un titre. Et pourtant... à la peine en Top 14, le MHR comptait bien sur le Challenge pour redorer une saison compliquée. Dans le ciel de Londres, quand le capitaine Guilhem Guirado a soulevé le trophée, le talonneur a dû souffler de soulagement.

Cette fois, Adrien Bécognée a été sanctionné à trois reprises, la première ligne Forletta-Guirado-Haouas deux fois chacun. Les signes aussi d'un combat intense, réclamé par "PSA" qui veut une équipe "pragmatique" et "pénible dans les zones de rucks".

- Combat -

"L'indiscipline peut coûter cher à ce niveau" est un poncif qui doit agacer plus d'un rugbyman. Mais les Montpelliérains en ont fait la démonstration éclatante vendredi soir: 30e minute, Adrien Bécognée est mis à la faute; 33e minute, essai de Harry Wells.

Rebelotte en seconde période: 44e minute, Guilhem Guirado est sanctionné pour avoir volontairement écroulé un maul; 46e minute, Jasper Wiese aplatit.

Pris à la gorge d'entrée (quatre pénalités concédées dans les dix premières minutes), les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo sont tombés sur un os qu'ils ont éprouvé les pires difficultés à ronger.

L'essai plein de malice de Vincent Rattez (14e) leur a certes maintenu la tête hors de l'eau mais ils n'ont jamais véritablement trouvé la solution pour jouer dans le confort et mettre en place leur jeu.

Malgré tout, ce sont les Français qui repartent avec le sourire avant le "derby" 100% Top 14 entre La Rochelle et Toulouse, samedi, en Coupe d'Europe. Pour le MHR, il reste maintenant à se sauver en championnat.

mca/bvo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles