Challenge App Afrique 2020 : Afriqcare, du Guinéen Amara Diawara, remporte la 5e édition

·3 min de lecture

Le Guinéen Amara Diawara a remporté la cinquième édition du prix Challenge App Afrique avec sa plateforme Afriqcare, permettant la prise de rendez-vous médicaux en ligne et l'accès à un livret de santé électronique pour les professionnels de la santé et les patients maliens et guinéens.

Cette année, le prix RFI France 24 Challenge App Afrique avait pour thème « le numérique au service de la lutte contre les épidémies ». Ouvert à tous les Africains et jeunes entreprises du continent, cette édition visait à favoriser l’intégration des nouvelles technologies dans la lutte contre les épidémies en Afrique francophone, en récompensant les innovations numériques (sites internet, applications, services SMS…) permettant de répondre aux besoins des utilisateurs lors de l’apparition d’épidémies. Un peu moins de 1 000 projets avaient été reçus.

C'est le médecin guinéen Amara Diawara qui a été récompensé pour son projet « Afriqcare », mardi 16 février 2021. Il s'agit d'une plateforme destinée aux professionnels de la santé et aux patients maliens et guinéens. Elle permet la gestion des consultations et la prise de rendez-vous en ligne, tout en donnant aux médecins l'accès au dossier médical du patient grâce à un livret de santé et à un carnet de vaccination électroniques, afin de faciliter le suivi.

Les outils numériques pour faciliter le suivi de soin

Diagnostiqué d'une tumeur au poumon lors d'une formation en médecine à Paris, Amara Diawara découvre l'utilisation des outils numériques pour le suivi de soin. « Je me suis dit qu'il fallait donner aux patients et aux professionnels de santé africains le moyen d'interagir avec des outils numériques, confie-t-il. Quand je recevais mes patients, une fois sortis de l'hôpital, je n'avais plus d'information sur leur parcours. Il fallait que ça change. »

Trente-sept spécialités médicales sont déjà recensées sur la plateforme, qui propose également l'envoi de rappels par SMS pour bien gérer consultations et vaccinations. À Conakry et à Bamako, les deux équipes d'Afriqcare « travaillent du matin au soir, poursuit Amara Diawara. Il faut faire du porte-à-porte pour accompagner les personnels de santé dans leur transformation digitale ».

Avec les 15 000 euros du prix, Amara Diawara compte développer une nouvelle version de l'application pour l'améliorer. « Nous allons rendre l'application plus facile d'utilisation, afin qu'elle soit accessible même avec un faible débit d'Internet, explique-t-il. La nouvelle version sera également plus fiable et plus sécurisée. » L'objectif est d'être leader du secteur en Afrique francophone en 2025.

Trois autres projets étaient retenus comme finalistes : « Denko Kunafoni » de la Malienne Fatoumata Bocoum, « Tork » de l'Ivoirien Joseph-Olivier Biley et « DiagnoseMe » du Burkinabè Adama Sy Traore. Ils seront accompagnés à partir d'avril 2021 par des incubateurs pour développer leurs projets.

Ils étaient les invités de l’émission spéciale, co-présentée par Caroline Paré (RFI) et Marjorie Paillon (France 24), diffusée en « Facebook live » sur les comptes de RFI et France 24.

Lancé en 2016, le Challenge App Afrique est un concours, associé à une émission deRFI et France 24, et remis dans un pays d’Afrique francophone, visant à développer l’internet citoyen en encourageant des projets aux services de l’intérêt général. Les trois premières éditions ont récompensé à Dakar en 2016, Cheick Oumar Bagayoko (Mali), un jeune docteur et informaticien malien pour son application de télé-expertise médicale « Bogou », à Abidjan en 2017 Raissa Banhoro (Côte d'Ivoire), pour son application d'alphabétisation fonctionnelle « Lucie », à Cotonou en 2018 Serge Auguste Zaongo (Burkina Faso), pour son application destinée à surveiller l’irrigation d’une exploitation agricole, et en 2019 à Kevin Sesse (Côte d’Ivoire), pour son projet « Mon Artisan », une plateforme connectée qui permet aux utilisateurs de solliciter des artisans locaux.

Ce concours est réalisé en partenariat avec Huawei, ENGIE AFRICA, Digital Africa, Société Générale, Africa Global Recycling, Emerging Valley, Next Einstein Forum, ainsi que des incubateurs africains d’entreprises innovantes.