Chaleur : comment les vacanciers se préparent avant de prendre le volant ?

"On a un petit peu peur pour la route, il faudra bien faire attention. Nous avons prévu la glacière avec les pains de glace, les bouteilles d'eau bien fraîches. À l'intérieur, il y a aussi le brumisateur qu'on va utiliser au moment des fortes chaleurs". Sur chaque siège, il y a une serviette éponge humide. Impossible de ne pas utiliser la climatisation pour ce couple de retraités, même si parfois, elle crée parfois quelques tensions : "Parfois, je dis à mon mari de mettre quand même un peu moins fort, car ça ne sert à rien d'avoir froid. Ce n'est pas le but de la climatisation", explique-t-elle au micro d'Europe 1.

La climatisation oui mais...

Mais attention à l’air conditionné qui refroidit l’air et l’assèche, comme le souligne Charles Charani. "Il faut éviter d’avoir un écart de température trop important entre l’intérieur et l’extérieur du véhicule. On peut tolérer cinq-six degrés, mais pas au-delà, cela peut entraîner des problèmes musculaires, on peut avoir mal au cou, décrypte le médecin généraliste, expliquant qu'il peut "y avoir une sécheresse au niveau des muqueuses".

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Dans ce cas-là, utilisez du sérum physiologique. Sur la route des vacances, buvez de l’eau, conseille ce docteur et arrêtez-vous plus régulièrement.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles