Chaleur et sécheresse : depuis quand existent les relevés météorologiques ?

Consulter la météo avant de sortir de chez soi, avant de partir en vacances, une routine bien ancrée chez les Français qui n'a pourtant pas toujours existé. Avant 1959, les relevés de précipitations étaient peu précis et c'est seulement au cours de la décennie 1950-1960 qu'un réseau de stations météorologiques à l'échelle nationale se déploie.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

En 1959, des dizaines de réservoirs de pluie sont installés partout en France. Avant cela, les épisodes de sécheresse se découvraient dans les livres d’histoire, explique le climatologue Jean-Michel Soubeyroux : "Il y avait par exemple des processions qui étaient organisées pour faire pleuvoir certains récits, raconter que les fleuves étaient à sec, etc."

Météo France travaille à partir de réservoirs appelés "augets"

Aujourd’hui, Météo France travaille à partir de réservoirs appelés "augets". Ils recueillent l’eau de pluie et transmettent les relevés de façon automatique depuis 30 ans. "À chaque fois qu'il est tombé 0,2 millimètre, l'auget bascule, il y a un compteur qui compte ce nombre de bascule", précise-t-il. "Ce décompte se fait toutes les minutes et les données sont transmises toutes les heures. Chaque jour, on est capable de dire quel a été le bilan des précipitations de la veille. Et finalement, ça fait la Une de l'actualité parce qu'on atteint des niveaux records."

 

>> LIRE AUSSI - Météo : le mois de juillet 2022 est le deuxième mois le plus sec jamais enregist...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles