Chaleur et moustiques : les cas de dengue se multiplient en France

© Pixabay

Le mois d'octobre devrait être le plus chaud jamais enregistré en France. Une bonne nouvelle pour les vacanciers de la Toussaint, mais cette chaleur entraîne la prolifération des moustiques tigres. Ils peuvent transmettre plusieurs maladies comme la fièvre jaune ou encore le paludisme. Les autorités sanitaires s'inquiètent face à la forte augmentation du nombre de cas de dengue en France.

La chaleur est propice à la prolifération des moustiques tigres. Ces moustiques transmettent des maladies comme la dengue, ce qui inquiète les autorités sanitaires. Depuis le début de l'année, plus de 75 cas autochtones de dengue ont en effet été diagnostiqués, c'est à dire des cas de contamination sur le territoire métropolitain, pas importés d'autres pays ou des Outre mer.

Un développement possible du virus avec le réchauffement climatique

C'est cinq fois plus qu'en 2020 et ce n'est pas terminé. Selon les spécialistes, de nouveaux cas pourraient être enregistrés début novembre. "Les températures sont encore favorables, c'est à dire que si les températures sont suffisamment élevées, on va avoir un développement du virus qui va être possible et c'est ce qui s'observe. Et bien sûr, avec le réchauffement climatique, on s'attend à ce qu'il y ait une petite extension à terme de cette période à risque", explique sur Europe 1 Harold Noël, épidémiologiste à Santé publique France.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici

La dengue est donc transmise par la piqûre de moustiques tigres, mais les symptômes n'apparaissent que dans un cas sur trois. Ils sont assez similaires à une grippe : fièvre, courbatures ou encore maux de tête.

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Pourquoi certaines personnes sont des aimants à moustique