La chaine de prêt-à-porter H&M voit ses bénéfices chuter à cause du Covid-19

·2 min de lecture

Magasins fermés, chutes des bénéfices… Les restrictions sanitaires liées à la pandémie frappent de plein fouet le géant suédois du prêt-à-porter H&M.

Dans son rapport annuel financier, la direction du groupe annonce un bénéfice net annuel divisé par dix. Son chiffre d'affaires a chuté de 20% à 187 milliards de couronnes. Il faut dire que près d’un tiers des 5 000 magasins que possède H&M dans le monde sont temporairement fermés. La chaine se félicite toutefois d'avoir réussi à maintenir les bénéfices dans le vert malgré le contexte compliqué de la pandémie.

Les ventes en ligne loin de compenser le manque à gagner

H&M indique que les ventes ont surtout été affectées lors du deuxième trimestre, au cours duquel jusqu'à 80% des boutiques du groupe étaient fermées dans le monde. Le géant suédois de l’habillement a particulièrement souffert en France et en Italie, deux pays très touchés par les confinements et les restrictions anti-Covid. Elle y a perdu respectivement -28% de chiffres d'affaires et -24%.

Les ventes en ligne ont augmenté de 40% en 2020, et elles représentent 28% du total des ventes annuelles. Mais cela n’a pas été suffisant pour compenser les pertes.

Pour la période décembre-janvier, hors des résultats annuels, H&M précise que le chiffre d'affaires est en recul de 23% du fait de la seconde vague de la pandémie et des fermetures de magasins qu'elle entraîne.

►À écouter aussi : Accents d'Europe - La mode est-elle durable ?

Le groupe fermait déjà depuis plusieurs années des magasins pour accentuer ces efforts vers le digital. En octobre 2020, H&M annonçait la fermeture de 250 magasins. Malgré la publication de ces résultats, aucune fermeture supplémentaire de magasins est annoncé.

Le prêt-à-porter, comme beaucoup d’autres secteurs, souffre énormément de la crise sanitaire. Plans sociaux et redressements judiciaires se sont multipliés chez plusieurs marques depuis le déclenchement de la pandémie.