"Chacun sa vie", un Lelouch bon cru "filmé" en Bourgogne

Jacky Bornet
Le film choral est tellement identifié à Claude Lelouch que l'on croirait qu'il l'a inventé. Ce qui est peut-être le cas avec "Les Uns et les autres" (1980). Il en donne une fois encore l'illustration avec "Chacun sa vie" où il rassemble un casting dont il a le secret : de l'avocat Éric Dupond-Moretti à Johnny Hallyday, de Béatrice Dalle à Chantal Ladesou, de Jean-Marie Bigard à Jean Dujardin...

Lelouch en forme

Claude Lelouch ne dit pas "tourner" ou "réaliser" un film, mais "filmer". Sa terminologie est en cela en toute logique avec celle du cinéma, et ce que l'on ne peut lui dénigrer, sa vocation. Sur un plateau, il a toujours l'oeil collé à la caméra. Même si George Lucas en était précurseur en 1973 avec "American Grafitti", et que Robert Altman en donna l'accomplissement avec "Short Cuts", Claude Lelouch est passé maître dans l'art de "filmer" les destins croisés de plusieurs personnages, qu'ils se rencontrent ou non, tout en participant à une même continuité narrative. "Les Uns et les autres" marqua une étape importante dans ce processus, comme un des plus grands succès du réalisateur. Lelouch est aussi le spécialiste du "buddy movie" (film de potes) depuis "L'Aventure, c'est l'aventure" (1972). Il l'est aussi de l'emploi d'acteurs non professionnels mais connus en tant que personnalités, comme ici l'avocat Éric Dupond-Moretti, en tête d'affiche de "Chacun sa vie".

C'est d'ailleurs à contre-emploi que Claude Lelouch fait appel à Éric Dupond-Moretti, puisqu'il lui fait jouer un juge, alors qu'il est célèbre pour ses diatribes à leur encontre, à la barre. Une interprétation dont il n'a pas à rougir du reste, notamment lors d'un bel échange, malheureusement trop délayé, avec Béatrice Dalle, dans la peau d'une prostituée qui raccroche les gants. Ce même jeu de miroir inversé intervient dans la meilleure scène du film, où Johnny Hallyday doit prouver son identité dans une confrontation avec un sosie qu'il interprète lui-même. Le chanteur y fait merveille, hilarant.
 

Sentiment sincère

"Chacun sa vie", c'est du pur Lelouch. Les inconditionnels y trouveront leur compte, les autres, tous les défauts de ce cinéaste iconoclaste qui ne ressemble qu'a lui, et qui pourrait constituer un genre à lui seul. La ville de Beaune, en Côte d'or, où se déroule l'action, est un personnage en soi, dans sa beauté filmique, sous un soleil idéalisé de Bourgogne. Enivrant, (...)

Lire la suite sur Culturebox.fr



INTERVIEW. Lelouch : "Chacun sa vie, c'est 50 ans de travail et de confiance"
Lelouch à Beaune : pluie de stars pour l'avant-première de "Chacun sa vie"
Au coeur des Ateliers du Cinéma avec Claude Lelouch et ses 13 apprentis
"Chacun sa Vie" de Claude Lelouch : la fin d'un mois de tournage à Beaune
Le film d'animation "Ballerina" atteint les 12 millions d'entrées dans le monde

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages