"A chacun sa manière", la chronique d'Anne Roumanoff

·1 min de lecture

La marmotte : à chaque confinement, la marmotte disciplinée retourne hiberner dans son terrier en attendant des jours meilleurs. Elle a fait des provisions pour plusieurs mois et s'éloigne rarement à plus de 500 mètres de chez elle. "Si tout le monde faisait comme moi, on n'en serait pas là, soupire-t‑elle. Mais qu'est-ce que tu veux? Les gens ne pensent qu'à eux."

Le rebelle : sitôt qu'une interdiction est édictée, il cherche à la contourner. Son credo : "On n'enfermera pas ma liberté de m'amuser!" Le rebelle multiplie les dîners clandestins, se regroupe en troupeau sur des pelouses en buvant de la bière et en rigolant fort, et prend plaisir à s'éloigner à plus de 10 kilomètres de son domicile. Il est cependant prévoyant quand ça l'arrange, et s'est fait faire une fausse attestation professionnelle pour éviter l'amende.

"

L'optimiste s'efforce d'apprécier l'instant présent, même s'il le reconnaît : 'C'est pas toujours évident en ce moment.'

"

L'optimiste : il est persuadé qu'on va s'en sortir un jour. Il martèle que cette épreuve est l'occasion de se réinventer. Il s'est mis à la cuisine végane, suit des cours de hatha yoga sur Instagram et relit toute sa collection de livres de développement personnel. Le plus important, ce n'est pas ce qui arrive mais la manière de percevoir les choses, alors l'optimiste s'efforce d'apprécier l'instant présent, même s'il le reconnaît : "C'est pas toujours évident en ce moment."

L'hypocondriaque : il en est à son douzième test PCR en trois se...


Lire la suite sur LeJDD