Comment la chaîne Téva veut "faire sa révolution" avec plus d'humour et d'engagement

·1 min de lecture

C'est une chaîne qui se réinvente, plus de 24 ans après sa création : à la rentrée, Téva a rénové sa grille pour mieux coller aux évolutions actuelles de la société tout en restant la chaîne des femmes. C'est ce qu'a expliqué Catherine Schoffer, sur Europe 1, vendredi matin, à l'occasion de la diffusion d'un documentaire de Cendrine Dominguez sur la recherche du beau. "Téva fait sa révolution", défend la directrice de la chaîne.

"De l'humour avec du fond" autour de Ferroni

"Téva reste toujours la chaîne des femmes. Ça, ça ne change pas", présente la dirigeante. "En revanche, les femmes changent et la société changent. Donc Téva s'adapte." La chaîne du groupe M6 porte ainsi "plus d'engagement" et "plus d'humour" à l'antenne depuis la dernière rentrée.

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Pour marquer ce virage éditorial, la chaîne diffuse Piquantes !, une émission de bande autour de Nicole Ferroni, le vendredi à 22h40 : "Ce ne sont que des femmes humoristes, et elles vont retransformer l'actualité, la chahuter avec chacune une chronique", présente Catherine Schoffer. "Je pense qu'aujourd'hui, faire de l'humour avec du fond, c'est vraiment ce dont les gens ont besoin."

Du "batch cooking" le dimanche matin

Nicole Ferroni sera notamment entourée en alternance de Constance, Élodie Poux, Thais, Laura Domenge, Élodie Arnould ou encore Christine Berrou. "C'est un mélange de chroniques, de magnétos, de transformation, de billets d'humeur", détaille la directrice...


Lire la suite sur Europe1