Le chômage partiel ne suffit pas à sauver tous les emplois

Le chômage partiel pourrait ne pas suffire à éviter des licenciements, tant la crise économique qui accompagne l’épidémie de Covid-19 est importante. “Ça ne suffit pas à protéger tout le monde”, confirme Alexandra Bensaid, éditorialiste, sur le plateau du 20 Heures. “Les précaires, les CDD, les intérimaires”, font bondir la courbe du chômage. D’un côté, il y a des contrats qui ne sont pas renouvelés, de l’autre, pas travail.“C’est triste”“C’est grave, c’est triste (...) mais on n’est pas encore en train de parler de licenciement. Et c’est là où le chômage partiel est un dispositif qui ne peut pas suffire”, ajoute la journaliste. Il permet néanmoins aux entreprises de passer le cap du confinement, mais après, il y a des entreprises qui ne vont pas réussir à reprendre, qui vont faire faillite et qui vont devoir licencier. “Ni le chômage partiel ni le plan de sauvetage de l’économie ne peuvent vraiment empêcher” cela.