Chômage : la nouvelle réforme touchera plus d’un million de demandeurs d’emploi

Alors que la crise liée au Covid-19 sévit toujours en France, 1,15 million de demandeurs d’emplois verront leurs allocations baisser à compter du mois de juillet 2021, d’après une étude de l’Unédic sur les effets de la réforme de l’Assurance chômage. Le ministère du Travail prévoyait au départ que seulement 800 000 d’entre eux soient concernés par ce changement. Les allocations baisseront en moyenne de 17%. Le gouvernement espère faire des économies "Je suis seule avec mes trois enfants. Si le chômage doit baisser et que pour le moment je n’ai pas de boulot, vous voyez ce que ça fait ?", constate une femme. En outre, 365 000 personnes verront leurs allocations passer en moyenne de 885 euros nets par mois à 662 euros. Le gouvernement explique que les allocations seront en revanche versées plus longtemps. "Ce qu’il faut préciser, c’est qu’il y a très peu de chômeurs qui vont jusqu’à la fin de leurs droits", détaille Éric Heyer, directeur analyse et prévision OFCE, et que le gouvernement espère donc faire des économies. Le décret définitif, avec tous les détails de la réforme, n’est pas encore paru.