Chômage : la durée d'indemnisation sera variable en fonction du taux de chômage

© LOIC VENANCE / AFP

La durée d'indemnisation du chômage variera en fonction du taux de chômage pour les demandeurs d'emploi ouvrant des droits à partir du 1er février 2023, ont indiqué vendredi à l'AFP des sources syndicales après leurs réunions bilatérales avec le ministère du Travail. Le 21 novembre prochain, lors d'une séance multilatérale conclusive, Olivier Dussopt présentera les "arbitrages retenus" au terme de la concertation lancée en octobre dernier sur la nouvelle réforme de l'assurance chômage . Celle-ci vise à faire évoluer les règles d'indemnisation en fonction de l'état du marché du travail.

Le ministre du Travail a déjà dit qu'il ne toucherait pas au niveau d'indemnisation, ni aux conditions d'accès à l'assurance chômage, soit le fait d'avoir travaillé six mois sur une période de référence de 24 mois.

 

>> LIRE AUSSI - Trois choses à savoir sur l'assurance-chômage, adoptée au Parlement ce jeudi

Un coefficient compris entre 0,75 et 0,9

Selon plusieurs syndicalistes ayant eu cette semaine des discussions bilatérales avec le cabinet d'Olivier Dussopt, le ministre va annoncer qu'au-delà d'un plancher minimal de 6 mois, la durée d'indemnisation sera modulée en fonction du taux de chômage pour toutes les personnes qui auront eu des fins de contrat après le 1er février 2023. Aujourd'hui, la durée d'indemnisation est appliquée selon le principe un jour travaillé, un jour indemnisé, avec un maximum de 24 mois pour les moins de 53 ans, 30 mois pour les 53-54 ans et 36 mois pour les 5...


Lire la suite sur Europe1