Chômage : les droits prolongés d'au moins un mois

Prolonger l'allocation chômage des demandeurs d'emploi en fin de droit : l'annonce du gouvernement, jeudi 12 novembre, était attendue par beaucoup, comme Aude Deboaisne, guide conférencière. Depuis le mois de mars, les touristes sont partis, et son travail avec. Depuis quatre mois, elle touche une allocation chômage, mais la semaine dernière, un courrier de Pôle emploi lui a fait part de la fin de ses droits. 65 000 personnes concernées L'annonce de la prolongation de son allocation chômage la rassure pour les prochaines semaines, mais elle continue de s'interroger pour les mois à venir. "Je m'inquiète parce que les Chinois et les Américains ne sont pas prêts de revenir ; les personnes avec lesquelles j'ai l'habitude de travailler me disent qu'ils ne reviendront pas avant 2022", craint-elle. Au total, 65 000 personnes seraient concernées par la prolongation d'un mois, selon le ministère du Travail. 200 000 personnes avaient vu leurs droits prolongés lors du premier confinement ; cela avait coûté 500 millions d'euros à l'État.